Association Crux Terminatus

Une association pour jouer à Warhammer et Warhammer 40.000 ainsi qu'aux jeux dérivés de ces univers, à Strasbourg
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire d'un commandeur issu de Sa'cea: Shas'O C'Ler'yk

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'histoire d'un commandeur issu de Sa'cea: Shas'O C'Ler'yk   Ven 5 Oct - 18:10

Voici le fluff de mon armée que j'avais concocté pour la Dark Crusade 2007, et qui fera désormais office d'historique officiel pour mes têtes de gomme Razz
Attention, çà reste assez long, mais lisible (enfin, j'espère...):


Durant la première guerre entre l'Empire Tau et les Tyranides, des combats spatiaux acharnés furent menés par la Caste de l'Air contre les bio-vaisseaux, et les pertes et dommages infligés par ces derniers forçaient les vaisseaux Tau à se replier encore et encore.
C'est durant l'un de ces replis stratégiques que le C'Ler'yk She'Van, un croiseur de classe Lar'Shi issu du Sept de Sa'cea, fut forcé de se désengager en urgence. Après avoir subi de lourds dégâts à sa propulsion conventionnelle suite à des salves de pyro-acides, il tenta un saut dans l'Immaterium : l'Ombre dans le Warp que provoquait l'Esprit de la Ruche perturba significativement les calculateurs Warp déjà endommagés du croiseur Tau, au point qu'il fut dévié de sa trajectoire initiale. Ainsi, lorsque le C'Ler'yk She'Van acheva son saut, il se retrouva dans un système solaire complètement inconnu de l'Empire Tau.

Les premiers scans du vaisseau révélèrent la présence d'une petite planète tellurique. Le croiseur mit le cap vers celle-ci avec l’intention d’activer une balise de détresse une fois en orbite autour d’elle. Le C'Ler'yk She'Van arrivé à destination, les tau découvrirent une planète recouverte à 80% d’eau, où la vie semblait s'être développée sur le seul continent émergé, constitué de jungles denses. La balise fut activée, et l'Aun'O C'Ler'yk, dont le nom fut donné au vaisseau en son honneur, ordonna d'attendre l'arrivée d'éventuels renforts tau dans le secteur : des réparations de fortune sur la propulsion étaient nécessaires pour que le vaisseau puisse tenter de quitter le système, et il fallait pour ce faire un kai'rotaa de travaux.
La Caste du Feu eut pour tâche de sécuriser une clairière qui servirait de zone d'atterrissage, afin que les Fios puissent ensuite bâtir une base de fortune qui servirait de relais entre la surface de la planète et le C'Ler'yk She'Van.
Les guerriers de feu présents sur la planète furent surpris par la férocité des espèces locales, et apprirent tant bien que mal à les tenir à distance, notamment grâce aux auxiliaires kroots dont la jungle ne représentait plus aucun secret. Mais d'étranges événements se multiplièrent au fur et à mesure que les journées passaient : plusieurs rapports de guerriers de feu faisaient état d'un prédateur redoutable et invisible qu'ils ne pouvaient identifier, et encore moins abattre. De plus, les guerriers de feu qu'il avait tué étaient introuvables. Mais ç'est une patrouille de cibleurs qui rapporta la nouvelle la plus alarmante : ils découvrirent le cadavre d'un lictor tyranide, blessé à mort par une arme à énergie inconnue. Il était de plus recouvert de profondes entailles, infligées probablement par des lames aiguisées.
Désormais, il importait peu aux Tau de savoir qui était ce fameux prédateur, car même s'il était apte à tuer un lictor à lui seul, le cadavre de ce dernier représentait une menace plus grande à lui tout seul : une flotte-ruche approchait, et elle serait sur eux avant qu'ils n'aient pu quitter la planète.

Ainsi, l'Aun'O C'Ler'yk fut contraint de mettre en branle la coalition afin de se préparer à une invasion en règle des super-prédateurs : le Shas’O Shi O’res, commandeur suprême du contingent, ordonna que la base soit renforcée, la zone autour de celle-ci devant être identifiée au peigne fin afin d'envisager de futures embuscades contre les essaims qui approcheraient de la base. Quant au C'Ler'yk She'Van, les travaux de réparations continuèrent. Mais les Kors et Fios à bord ne se faisaient pas d'illusions : le vaisseau devrait de nouveau combattre, et probablement pour la dernière fois.


***

Deux semaines après la découverte de l'organisme tyranide d'avant-garde, le C'Ler'yk She'Van détecta la présence d'une flotte-ruche : elle se révéla minimaliste, et constituée uniquement de 3 croiseurs et 2 vaisseaux-ruche escortés de quelques drones. Malgré çà, leur nombre était bien plus que suffisant pour signer la fin du croiseur Tau, mais ce dernier, tout en restant en orbite autour de la planète, s'orienta malgré tout vers les bio-vaisseaux, prêt à faire feu avec la pleine puissance de ses batteries de railguns.
Le combat s'engagea assez rapidement et le croiseur tyranide de tête subit de profondes blessures sous les salves du C'Ler'yk She'Van, se vidant de ses fluides vitaux pour dériver ensuite dans l’espace tel un gigantesque fossile. Malheureusement, cela ne perturba en rien l'approche des tyranides, et le vaisseau Tau fut éperonné par l’autre croiseur tyranide encore intact : des tentacules percèrent sa coque pour consommer ses occupants. Devant l'horreur de la situation, le Kor'O ordonna aux dernières escadrilles Tau de quitter le vaisseau et les environs : 1 Manta et 2 Orcas, accompagnés de 6 Barracudas, quittèrent immédiatement les baies de lancement pour rejoindre les troupes au sol.
Alors que les appareils achevaient leur entrée dans l'atmosphère de la planète, ils virent le C'Ler'yk She'Van disparaître dans une gigantesque explosion bleutée. Cette dernière emporta le croiseur tyranide et tous les drones escorteurs : une bien maigre victoire comparée aux pertes subies. De plus, le fait que les deux vaisseaux-ruche, remplis de bio-organismes d'invasion, soient encore intacts impliquait de continuer le combat à la surface de la planète.


Et les spores mycétiques ne tardèrent pas à tomber autour de la base de fortune tau : les premiers organismes furent rapidement éliminés par les soldats de la Caste du Feu. Néanmoins, ces derniers savaient pertinemment que l'assaut n'en était qu'à ses débuts : d'autres organismes avaient pris pied hors de la zone et il ne s’agissait que d’une question de temps avant qu’ils n’arrivent sur leurs positions. Heureusement pour les défenseurs, les espèces locales ralentirent significativement l'avance des essaims, et le groupe de chasse mécanisé du contingent en profita pour tendre des embuscades aux nuées arpentant le périmètre de la base, permettant aux défenseurs y étant réfugiés de repousser sans mal les premières vagues. Les Tau purent maintenir cette situation durant plusieurs jours.

Néanmoins, au bout du 11e jour, le gros des forces tyranides parvint à l'orée de la clairière et la véritable bataille commença alors.
Les décharges à impulsions et les missiles tau fauchaient les nuées de créatures par centaines, mais elles revenaient sans cesse, toujours plus nombreuses. Et lorsque les premiers hormagaunts atteignirent les lignes de défense Tau, de sanglants corps à corps éclatèrent aussitôt : kroots et gaunts s'éviscéraient mutuellement, que ce soit à coups de crosses ou de griffes longues comme le bras, tandis que l'Aun'O C'Ler'yk, en première ligne, exhortait les guerriers de feu à se défendre pour le Bien Suprême. Et alors que les combats s'intensifiaient avec la venue de créatures tyranides plus évoluées, un événement inattendu se produisit...

Des tirs d'armes à énergie inconnues, provenant apparemment de nulle part, commencèrent à faucher indistinctement tyranides et tau : un chevaucheur de knarloc kroot, en tête d'un assaut, fut désarçonné par une décharge, tandis qu'un guerrier tyranide occupé à éviscérer un shas'la se retrouva presque instantanément criblé d'impacts, chacun gros comme le poing. Les guerriers tau aperçurent ensuite des spectres aux contours indistincts se ruer en plein milieu du champ de bataille : l'un d'entre eux planta ce qui s'apparenta à des lames de poing dans le torse d'un soldat en XV15, alors qu'un autre de ses congénères s'interposa sur la trajectoire d'un rôdeur en pleine charge et le décapita d'un revers de ce qui ressemblait à une lance.
Les tau se rappelaient des événements ayant suivis leur arrivée sur ce monde, et commencèrent à paniquer en voyant leurs soldats d'élite succomber. Mais l'emprise de la ruche sur les créatures tyranides inférieures commençait également à faiblir, de par la perte des créatures synapses sous les coups des prédateurs. Quel que soit le chaos que provoquèrent ces derniers, il apparut donc comme évident qu'ils s'en prenaient aux créatures les plus dangereuses du champ de bataille.
C'est ce qui incita probablement l'un d'entre eux à se dresser face à l'éthéré en émettant un grognement inquiétant. Ce dernier esquiva de justesse le revers que lui porta la créature au niveau du cou, et en profita pour porter un coup d'estoc avec sa lance de duel sur ce qu'il croyait voir de son assaillant. Son coup fit mouche et une gerbe de sang d'un vert fluorescent jaillit. La créature poussa ce qui s'apparenta à un cri de rage : la blessure ne sembla pas l'affecter davantage et elle éviscéra l'éthéré en enfonçant violemment ses lames de poing sur sa poitrine nue. Et tandis que l'Aun'O C'Ler'yk rendait son dernier soupir, elle en profita pour arracher à main nue sa tête ainsi que sa colonne vertébrale, et les brandit tels un trophée en poussant un rugissement inhumain.
Les soldats de la Caste du Feu furent tétanisés à la vue de la mort affreuse de leur guide spirituel, et la plupart commencèrent à prendre la fuite.

C’est à ce moment que le Shas’El C’Ler’yk, protégé favori de l’Aun’O et commandeur « aux méthodes de combat peu orthodoxes » aux dires de ses supérieurs, se dressa seul face à la créature et lui asséna une décharge de son fusil à plasma jumelé à bout portant. Elle fut traversée de part en part au niveau de la poitrine, et poussa un long hurlement d’agonie avant de s’écrouler, morte.
Au même moment, ce qui devait servir de camouflage optique au prédateur s’estompa et le révéla sous sa vraie forme : un humanoïde imposant à la peau de couleur beige et au sang d’un vert surnaturel, son équipement visible se limitant à des lames de poing, une arme d’épaule, ainsi qu’un masque étrange cachant les traits de son visage.
Le commandeur, dans un accès de rage, s’empara du cadavre avec les mains mécaniques de son exo-armure et arracha la tête de son corps afin de la brandir en hurlant.


Même si cet acte barbare au premier abord répugna les guerriers tau, leur stupeur se transforma rapidement en une haine profonde et un désir de vengeance envers les nouveaux protagonistes : ils redoublèrent d’effort et contre-attaquèrent, le commandeur à leur tête, en formant un rideau de tirs incessants. Leur avance implacable faucha les essaims tyranides aux prises avec les « chasseurs », abattant par la même occasion la plupart de ces derniers. L’Esprit de la Ruche n’assurait plus la cohésion des bio-organismes, qui furent rapidement éliminés ou mis en déroute. Quant aux prédateurs encore vivants, constatant que leurs proies s’étaient réorganisées, ils prirent la fuite au plus profond de la jungle non sans emmener avec eux ce qu’ils pouvaient de leurs victimes.

La bataille terminée, les tau ne purent que contempler l’épouvantable charnier qui se dressait devant eux : des cadavres tau et kroots côtoyaient ceux des tyranides et des quelques prédateurs tués. Les défenseurs réorganisèrent leurs groupes de chasse afin de se préparer aux prochains combats.


Dernière édition par le Ven 5 Oct - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire d'un commandeur issu de Sa'cea: Shas'O C'Ler'yk   Ven 5 Oct - 18:11

***


Quelques jours passèrent et les tyranides ne semblaient toujours pas revenir à l’assaut : les pilotes de barracudas en reconnaissance firent état d’affrontements entre les xénos et les « chasseurs », ces derniers ciblant méthodiquement les créatures synapses. Les essaims, ainsi désorganisés et privés de l’Esprit de la Ruche, étaient pris à parti par les espèces locales encore vivantes.

Les Tau profitèrent du répit pour réorganiser leurs défenses, mais C’Ler’yk vit également dans ces affrontements l’opportunité de prendre l’initiative sur les super-prédateurs. Peu lui importait de savoir comment réagiraient les « chasseurs » : il lui fallait achever les essaims tyranides avant qu’ils ne puissent se réorganiser et repartir à l’assaut de leurs positions.
C’est avec cet objectif en tête qu’il entreprit de lancer une partie de chasse contre ces essaims afin de les exterminer méthodiquement un à un. Le Shas’O Shi O’res ne put qu’approuver son plan de bataille : attendre que l’ennemi vienne les chercher n’a jamais été un plan digne d’un soldat de la Caste du Feu.
Le seul Destroyer Manta à leur disposition avait quasiment perdu toutes ses armes, rongées par l’acide des spores mycétiques qui se sont abattues sur la planète au début de l’invasion, mais il était encore en état de transporter le groupe de chasse du Shas’El C’Ler’yk.
Ce dernier s’envola donc pour lancer des assauts ciblés sur les tyranides. Des kroots au sol se chargeaient de reconnaître les lieux avant que les Tau ne débarquent pour éradiquer les essaims. Ces mêmes kroots furent de nouveau attaqués par quelques « chasseurs » durant leur progression. Mais si chacun d’entre eux parvenait à abattre une demi-douzaine de kroots, certains d’entre-eux finissaient par être encerclés et achevés dans de sanglants corps à corps avant de se faire dévorer.

Ainsi, le groupe de chasse parvint lentement et méthodiquement à ses fins, les rares essaims survivants ne représentant plus une menace significative. Considérant sa mission accomplie, C’Ler’yk retourna avec ses guerriers auprès du contingent.

***


C’est sur le chemin du retour à bord du Manta que le Shas’El C’Ler’yk reçut une communication alarmante provenant du Shas’O Shi O’res :
-Shas’El, ils jaillisent de partout ! Nos défenses ont été prises au dépourvu ! Sommes submergés ! Revenez immédiatement à la b…
Alarmés par cet événement imprévu, les Tau apprêtèrent leurs armes pour aider leurs frères d’arme en espérant ne pas arriver trop tard.

Au loin, de nombreuses colonnes de fumée émergeaient de la base. Et une fois le gigantesque vaisseau arrivé sur place, le Shas’El put voir par les caméras les défenseurs aux prises avec des gaunts, des guerriers, des rôdeurs et une gigantesque créature : un trygon. Il vit également les épaves encore fumantes de leurs dernières unités volantes : elles n’avaient même pas eu le temps de décoller. C’est en remarquant une gigantesque embouchure de galerie souterraine qu’il comprit ce qui s’était passé : les tyranides avaient surgi en plein milieu de la base, prenant les défenseurs totalement par surprise. Ses mots à ses soldats furent les suivants :
-Shas’la, Soyez parés au débarquement et exterminez ces abominations comme vous l’avez fait jusqu’à présent ! Pour le Bien Suprême !

Le Manta se posa et les guerriers de feu débarquèrent comme un seul homme : saturant la zone d’atterrissage de projectiles qui déchiquetèrent les tyranides présents. Les réacteurs des exo-armures et des antigravs rugirent alors qu’ils se déplaçaient afin d’aider les défenseurs en difficulté. Ces derniers avaient été fortement réduits et formaient un ultime carré défensif, complètement encerclés par les super-prédateurs et leurs défenses sur le point de céder.
Les renforts du Shas’El forcèrent le passage en se frayant un chemin sanglant parmi les tyranides. Mais le trygon, se riant des projectiles ricochant sur sa carapace, éventra en pleine course l’un des hammerheads venus en renfort, avant de se jeter sur l’autre en le clouant au sol de tout son poids. Ses griffes démesurées percèrent la coque de l’engin et sortirent ensanglantées, montrant que le monstre avait atteint du même coup l’équipage. Puis il tourna son regard froid vers une nouvelle proie…
Le Shas’El constata que le trygon avait fixé son dévolu sur le Shas’O Shi O’res. Ce dernier s’en rendit compte et sa lourde exo-armure se tourna vers sa cible en ouvrant le feu de toutes ses armes. La carapace du monstre fut percée en quelques endroits par le feu nourri, mais comme toute créature tyranide qui se respecte, il n’y prêta pas attention et chargea le commandeur. Et ç’est lorsque celui-ci crut son heure venue que C’Ler’yk s’interposa entre eux. Le monstre fit voler son exo-armure d’un revers de griffe, l’envoyant s’écraser contre un mur.
Le Shas’El réussit malgré tout à se relever non sans mal : son bouclier énergétique l’avait protégé du coup fatal.
Mais le trygon se dressait maintenant face à lui et de toute sa hauteur, prêt à l’éviscérer.


C’est à ce moment que C’Ler’yk perçut des faisceaux lasers triangulaires en train de se verrouiller sur le monstre. L’instant d’après, des décharges caractéristiques de plasma frappèrent le trygon de toute part, le faisant reculer sous la douleur.
Les « chasseurs » étaient revenus : quatre d’entre eux se jetèrent sur la créature blessée et la ruèrent de coup. Elle parvint à saisir l’un d’entre eux avant de le transpercer de ses griffes. Les trois autres percèrent sa carapace en de nombreux points, vidant peu à peu le trygon de ses fluides vitaux. Il se débattit encore pendant un moment avant de finalement s’écrouler, mort.
N’ayant pas le temps de se préoccuper des « chasseurs », le Shas’El C’Ler’yk rejoint aider les défenseurs pour repousser les derniers tyranides, ce qu’ils parvinrent à faire avec les renforts pour les soutenir.

Les combats terminés, C’Ler’yk tourna le regard vers le cadavre du trygon : il était décapité et sa tête avait disparu. Mais il distingua également la silhouette transparente de l’un des « chasseurs ». Ses yeux le fixèrent en retour et brillèrent d’une lumière surnaturelle avant de disparaître.

***


Le grande majorité des tau était morte lors de cette ultime bataille, et les soutiens logistiques détruits en intégralité. Les tyranides avaient été vaincus pour de bon, mais le prix à payer fut en conséquence. Quant aux « chasseurs », il ne firent pas de nouvelle apparition.
La flotte de secours Tau parvint à les rejoindre au 21e jour après les derniers affrontements, récupérant les survivants et constatant avec tristesse la mort de l’Aun’O.
C’Ler’yk fut promu à l’unanimité au rang de Shas’O pour son rôle exemplaire dans le sauvetage du contingent et du commandeur Shi O’res.
Alors que la flotte quittait le système de cette planète maudite, C’Ler’yk crut voir à travers le hublot un vaisseau inconnu quitter la planète avant de se volatiliser…


Epilogue

Le Shas’O C’Ler’yk fut réaffecté, ainsi que le Shas’O Shi O’res qui était depuis devenu son ami, au secteur Nordura. Leur mission était d’assurer la protection des membres de la Caste de la Terre, chargés de récupérer un étrange minerai appelé « 119 » par les gue’la.
C’Ler’yk avait un mauvais pressentiment, de par le fait que les rapports indiquaient la présence de nombreuses races engagées dans un même conflit pour récupérer le mystérieux minerai. Mais il avait également l’impression qu’il allait retrouver là-bas de vieilles connaissances…
Revenir en haut Aller en bas
von Falkenstein
Président
Président
avatar

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Localisation : Ebersheim (près de Sélestat)
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Re: L'histoire d'un commandeur issu de Sa'cea: Shas'O C'Ler'yk   Lun 22 Oct - 21:01

J'ai lu, ça me plait beaucoup Smile

Ca colle parfaitemment au background, y'a pas d'incohérence, bonne ambiance générale et bonne idée de l'ajout des prédators, qui ne sont pas hors-contexte vu que l'univers de 40k est suffisament vaste pour qu'on puisse y caser ce qu'on veut Razz

Ca me donne envie d'écrire quelque chose de plus centré sur mon régiment du coup, plutot que de décrire "simplement" le monde d'origine de ma garde Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crux-terminatus.actifforum.com/index.forum
dwarf
Trésorier vicieux
Trésorier vicieux
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 38
Localisation : oberschaeffolsheim
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: L'histoire d'un commandeur issu de Sa'cea: Shas'O C'Ler'yk   Sam 21 Mar - 16:17

pas mal du tout très intérrèssant j ai étè tres subjuguer par cette histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire d'un commandeur issu de Sa'cea: Shas'O C'Ler'yk   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'un commandeur issu de Sa'cea: Shas'O C'Ler'yk
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» L''histoire de la baguette Rhon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Crux Terminatus :: Règles et tactiques :: Historiques / Fluff-
Sauter vers: